60ème Congrès STC Paris 2022 – Soumission des abstracts

Les règles de soumission du congrès de Paris 2022 sont :

  • le nombre d’abstracts proposés par 1er auteur est limité à 2
  • les abstracts seront sélectionnés par la Commission Scientifique du Congrès et pourront :
    • être présentés à l’oral sous la forme d’une communication courte de 10 minutes
    • être présentés sous la forme d’une communication flash de 3 minutes
    • être présentés sous forme de poster
  • les conférenciers retenus pour les présentations orales et pour les posters devront être inscrits au congrès

L’abstract proposé devra être rédigé en calibri 11, en simple interligne et sur une seule page de format A4 avec marges justifiées à gauche et à droite de 2,5 cm. Il sera composé des rubriques suivantes :

Titre : court et informatif, en gras minuscule. Ne finissez pas avec un point, suivi d’un saut de ligne

Auteurs : en minuscules (sauf les initiales) : initiale du prénom, point, nom complet, virgule, prochain auteur. Ne finissez pas avec un point. Cliquez sur retour. Soulignez le nom de l’auteur présentateur. L’auteur correspondant doit être signalé par un astérisque et son adresse électronique doit être indiquée à la fin de cette section :

*Auteur correspondant

Adresse e-mail :

Affiliations : en minuscules italiques. Les adresses postales des services concernés par l’affiliation de chaque auteur doivent être indiquées par un exposant numérique. Indiquez uniquement le service / institution / ville / pays. Chaque adresse doit être indiquée sur une ligne séparée.

Texte : le résumé doit être structuré et inclure les titres de section suivants en italique : objectif, historique du cas (si nécessaire), méthodes, résultats, discussion, conclusion.

Commencez le texte juste après les en-têtes.

Cliquez sur Retour à la fin de chaque paragraphe.

– Les résultats doivent être donnés et pas seulement annoncés.

– Les tableaux doivent être numérotés et ne peuvent excéder 4 colonnes.

– Les abréviations et les symboles sont ceux approuvés par les instances officielles. Pour les médicaments, la DCI doit être utilisée. Le nom de la spécialité pharmaceutique associée peut être mentionné, mais seulement lors de sa première apparition, en rajoutant le symbole ®

Références : les références (trois au maximum) sont numérotées selon leur ordre d’apparition dans le texte. Ils sont identifiés dans le texte et les tableaux par des chiffres entre parenthèses. Les abréviations du titre des revues citées sont celles de la Medicus Index de la National Library of Medicine pour l’année en cours. Les références doivent être présentées exactement comme suit :

– Un article de journal : [1] Caré W, Lepori JC, Villa A. Maculopathie toxique induite par les poppers. Ann Fr Med Urgence. 2018;8:241-243.

– Un livre : [2]. Kintz P. Aspects analytiques et pratiques du dépistage des drogues dans les cheveux. Boca Raton : CRC Taylor et Francis, 2006.

– Le chapitre d’un livre : [4] Labadie M, Courtois A, Penouil F. Monoxyde de carbone. In : Baud F et Garnier R (coordinateurs). Toxicologie clinique. Paris : Lavoisier ; 2017. p 1240-1249

– Un site internet : [10] Observatoire européen des drogues et des toxicomanies. Rapport européen sur les drogues. Tendances et évolution; 2014 [Document consulté sur le site : http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/OEDT2014E DRrap.pdf/ le 19 juin 2015].

– un site web : [4]. Document consulté sur le site internet http://www.inchem.org/ le 24 mars 2018

Déclaration de conflit d’intérêts : les auteurs doivent indiquer à la fin du manuscrit s’ils ont ou non un conflit d’intérêts (lien financier avec une organisation ou un établissement, public ou privé, pouvant être concerné par les résultats présentés). Lorsqu’il n’y a pas de conflit d’intérêts en relation avec le résumé soumis, la déclaration suivante doit être ajoutée à la fin de l’article : « Conflit d’intérêts : aucun ». En cas de conflit d’intérêt en relation avec le résumé soumis, indiquez-le au bas de la page.